top of page

À propos de nous

Ici, vous en apprendrez plus sur les origines du Centre de coordination Est de l'Allemagne et la France, et sur nos membres.

Notre histoire

Plusieurs événements ont précédé la fondation du Centre de coordination Est de l'Allemagne-France. Les deux présidentes, Anne Pirwitz et le Prof. Dr. Dorothee Röseberg, se sont connues en 2010, quand Anne Pirwitz a commencé ses études de langues romanes à l'Université Martin Luther de Halle-Wittenberg et a suivi les cours du Prof. Dr. Dorothee Röseberg, qui depuis longtemps déjà faisait des recherches sur les relations entre la France et la RDA, et qui avait déjà publié en 1999 l’ouvrage intitulé La France et "L'autre Allemagne" et qui proposait des séminaires sur ce sujet.

Anne Pirwitz participait alors à de rencontres dans le cadre de jumelages franco-allemands et d’changes de jeunes; elle était également devenue ‚jeune ambassadrice de l'Office franco-allemand pour la jeunesse‘. Elle termina ses études par un mémoire, sous la tutelle du Prof. Dr. Dorothee Röseberg, sur le défi du changement générationnel dans les jumelages franco-allemands.

Près de dix ans plus tard, Anne Pirwitz travaille désormais comme assistante de recherche à l'Université de Potsdam. Au semestre d'été 2021, elle propose pour la première fois un séminaire sur la France et la RDA et donne à ses étudiants la possibilté de rencontrer et dialoguer avec des témoins de ces relations entre la France et la RDA, ce que les deux parties apprécient beaucoup. Elle décide alors de continuer à travailler sur ce sujet au semestre d'hiver 2021/22 et de l’ ouvrir à un public extérieur à l'université. Il est prévu de réaliser un documentaire montrant   les possibilités  de rencontre entre les citoyens de  RDA et les Français et  quelles relations, malgré tous les obstacles, étaient possibles. Elle contacte alors Dorothee Röseberg et par son intermédiaire fait la connaissance de Françoise Bertrand et, dans le cadre de l’Université de Potsdam, du Dr. Regina Gerber et de Gabrielle Robein.

En très peu de temps, elle retrouve de nombreux témoins prêts  à tirer de l’oubli cette facette de l'histoire franco-allemande, souvent très mal connue  des médias et des politiques. En décembre 2021, elle organise une conférence/rencontre sur le thème "La France et la RDA", au Bildungsforum de Potsdam, au cours de laquelle  étudiants et non-étudiants ont la possibilité  s'entretenir avec des témoins/acteurs de l’époque en question. Début 2022, des étudiants de l'Université de Potsdam et de l'université partenaire Bordeaux-Montaigne réalisent un documentaire  pour l’émission Kulturen im Fokus et réalisent  une exposition d'affiches (vous pouvez retrouver le film et les affiches ici). Le projet est accueilli avec beaucoup d’intérêt.

Entre-temps, sous l’égide du Dr. Claire Demesmay, l'OFAJ publie l'étude intitulée "Si loin, si proches : chances et défis de la coopération entre  l’Est de l’Allemagne et la France", qui montre des déficits évidents dans les relations actuelles entre la France et l'Est de l’Allemagne. Plusieurs acteurs de ces relations réagissent à cette étude et souhaitent travailler à leur amélioration. C’est ainsi, par exemple, qu’est créée "Frankreich Initiative Ostdeutschland" (FIOst) du cercle économique franco-allemand.

L'accueil favorable fait au projet France-RDA, les résultats inquiétants de l'étude de l'OFAJ et l'attention renouvelée portée à ces enjeux, permettent de réaliser  un autre projet, initialement affilié à l'Université de Potsdam. Anne Pirwitz organise en février 2023 avec une collègue, le Prof. Dr. Kathleen Plötner, une réunion des acteurs du franco-allemand de Potsdam et de sa région sur le thème 'Histoire du présent et visions d'avenir' au Bildungsforum de Potsdam; les participants s’entretiennent sur  l'histoire particulière des relations franco-allemandes dans cette région ainsi que sur l'état actuel  de ces relations et des perspectives d’avenir. Cependant, il ne s’agit pas de mettre en lumière et de développer seulement les relations entre Potsdam/sa région et la France.  Anne Pirwitz décide alors de fonder, avec Dorothee Röseberg et Françoise Bertrand, une association dont le rôle sera d’une part de continuer à approfondir les recherches sur les relations entre la France et la RDA, et d'autre part de se préoccuper de la situation actuelle, de rendre visible les initiatives existantes, de mettre en relation les divers acteurs  et de développer des projets propres.

Le bureau de l’association

20230313_081358.jpg

Dr. des. Anne Pirwitz

présidente

Anne Pirwitz est chercheuse associée à l'Université de Potsdam. Elle doit son amour pour la France au jumelage de sa ville natale d'Egeln en Saxe-Anhalt avec la ville française de Mûrs-Erigné. Pendant ses études de romanistique à Halle et à Potsdam, elle organise des rencontres franco-allemands de jeunes et devient jeune ambassadrice de l'Office franco-allemand pour la jeunesse et est impliquée dans diverses associations de jumelage de villes. Elle termine ses études par un mémoire sur le changement générationnel dans les jumelages franco-allemands. Dans le cadre de son master puis de son doctorat, elle se concentre sur l'Europe du Sud-Est et s'intéresse à la migration roumaine. Anne Pirwitz est membre de diverses associations de spécialistes, telles que l'Association d'études romanes, l'Association d'études franco-romanes, l'Association d'études balkaniques romanes, la Société d'Europe du Sud-Est et la Société d'études d'Europe de l'Est.Elle est co-éditrice de la publication Frankreich – DDR: zwischen Ideologie, Bücherwissen und persönlichen Begegnungen (France-RDA : entre idéologie, savoir livresque et rencontres personnelles)

Dorothee.jpg

Prof. Dr. Dorothee Röseberg 

vice-président

Dorothee Röseberg est une spécialiste reconnue des relations entre la France et la RDA/ l'Allemagne de l'Est. Après ses études et un poste d' assistante scientifique à l'Institut de romanistique de l'Université Humboldt de Berlin (1969-1994), elle a été nommée professeure d'études régionales et culturelles avec une spécialisation pour la France (1994-1997 à la TU Chemnitz, 1997-2017 à la MLU Halle-Wittenberg). Dans les années 1990, avec le soutien de l'ambassade de France, elle a dirigé en tant que première chercheuse un important projet international et interdisciplinaire sur le thème de la France et de la RDA. Frankreich und das andere Deutschland. Analysen und Zeitzeugnisse (La France et l'autre Allemagne. Analyses et témoignages) (Tübingen 1999) ainsi que Images de la France en République Démocratique Allemande. Une histoire oubliée (Paris 2004) sont les premières publications importantes sur ce sujet. Par la suite, des études détaillées individuelles ont suivi, sur la base des recherches d'archives, qui sont également devenues l'objet de son enseignement universitaire.

Un autre grand domaine de recherche de Dorothee Röseberg est l'histoire des cultures d'enseignement et d'études en Allemagne et en France depuis le XVIIIe siècle, et aux malentendus qui en découlent. Elle s'intéresse notamment à la logique interne d'un essai français (dissertation) ou d'un commentaire composé, et à la question de savoir pourquoi les étudiants allemands ont tant de difficultés avec ces exercices.

Dorothee Röseberg a travaillé dans de nombreux organes franco-allemands, notamment au conseil scientifique de l'Université franco-allemande, a mis en place un programme d'études binational avec l'Université de Nanterre et a été co-organisatrice du premier forum des lectrices et lecteurs franco-allemands en Allemagne réunifiée (2000). En 2016, elle a été nommée Officier des Palmes Académiques par l'État français.

Depuis sa retraite en 2017, elle s'engage à la Leibniz-Sozietät de Berlin, dont elle a été élue membre en 2012 et dont elle est vice-présidente depuis 2016. La revue franco-allemande SYMPOSIUM CULTURE@KULTUR, initiée par elle et fondée en 2019 avec des collègues français, témoigne de son désir de promouvoir la coopération scientifique franco-allemande dans le domaine des études culturelles. Elle dispose d'un réseau étendu de relations de coopération franco-allemandes.

Dr. Regina Gerber 

la trésorière

Autres membres fondateurs

IMG-20231031-WA0003.jpg

Françoise Bertrand

 

Françoise Bertrand est agrégée d´allemand. En 1970 elle participa pour la première fois à un camp linguistique en RDA. Ce fut le premier de nombreux autres séjours dans ce pays. Après des études de germanistique (classes préparatoires, Paris VIII, Université de Marburg, Université Humboldt de Berlin), elle obtint un poste de lectrice de français à l´université Karl-Marx de Leipzig (1977-1980). Elle enseigna ensuite l´allemand et le FLE dans divers établissements du secondaire et du supérieur, en France et en Allemagne (dont un poste de lectrice à l´université de Potsdam, 1990-1993). De 2009 à 2012, elle fut Attachée de coopération pour le français (ACF) pour les Länder de Berlin et Brandebourg.

Ses domaines de spécialité sont l´enseignement du français en RDA, l´idéologie et
l´éducation préscolaire en SBZ et RDA, l´image de la France dans les manuels de RDA.

A la retraite depuis 2016, elle reste très impliquée dans les relations entre la Fance et
l´Allemagne, en particulier les Länder de l´Est.

Claudia Dombrowsky_FCFA-Guillaume-Ferron-58 (002).jpg

Claudia Dombrowski

 

Claudia Dombrowski est responsable des affaires internationales et des jumelages de villes à la Berlin-Brandenburgische Auslandsgesellschaft e.V. à Potsdam et consultante régionale du Fonds citoyen franco-allemand pour les Länder de Brandebourg, Berlin, Mecklembourg-Poméranie occidentale et Saxe-Anhalt. L'intérêt de cette Berlinoise pour la France a d'abord été éveillé lors d'un échange scolaire avec Caen,en Normandie. Claudia Dombrowsky a ensuite terminé son Master en "Études européennes et affaires internationales" à Paris et en Ile-de-France et a passé onze années à Paris avant de revenir à Berlin en 2014.

Photographe : Guillaume Ferron

20221011_141229.jpg

Reinhard Köpke

Reinhard Köpke est co-fondateur de l' association de partenaritat européen à Egeln dont il a été président pendant plus de 12 ans. Dans ce cadre il a noué des partenariats avec Mûrs-Erigné en France et Bzenec en République Tchèque.

MOZ April 2022 (002).jpg

Karin Rieger

Karin Rieger a travaillé comme professeur de musique et d'allemand à Weißenfels et à Berlin de 1974 jusqu'à sa retraite. Son amour pour la France est né de sa correspondance avec une Française depuis 1968. A cette époque, elle vivait en Thuringe, dans le district de Zeulenroda. Elle a étudié à l'Université de Leipzig. En 2021, elle a publié son livre "Une amitié extraordinaire" - une histoire contemporaine de la RDA et des années après 1990.

Jenny.JPG

Jenny Ettrich

 

Jenny Ettrich est est consultante en affaires internationales à l'Université des sciences appliquées de Nordhausen en Thuringe, où elle dirige le bureau international. Le lycée français de Berlin a jeté les bases de son lien avec la France. Dans le cadre du programme de licence initié par Prof. Dr. Dorothee Röseberg Etudes interculturelles européennes et américaines/Langues étrangères appliquées à Halle (Saale) et Paris Nanterre, son profil sacquiert une composante d'Europe de l'Est. En 2012, Jenny est émue par Robert Merle, un  auteur français très connu et apprécié en RDA. Elle esaie alors , avec l’aide de sa principale traductrice à l'époque de la RDA, de  reconstruire  rétrospectivement l'origine et l'utilisation de termes dans le domaine culturel qui n'étaient pas accessibles en raison d'un manque d'opportunités de voyage. Depuis, elle étudie la traduction de la Comtesse de Ségur au XIXe siècle. Jenny a reçu le Prix Apollinaire de la Fondation Robert Bosch en 2007, est ambassadrice de l'Université franco-allemande et membre de l'Association d'études franco-romanes.

Mehdorn.png

Dr. phil. Margarete Mehdorn

Dr. Margarete Mehdorn est interprète de conférence, traductrice et formatrice interculturelle indépendante, conseillère régionale pour le Fonds citoyen franco-allemand pour le nord de l'Allemagne (notamment pour la région de Mecklembourg-Poméranie), originaire du Palatinat et résidant à Kiel avec une présence à Berlin, c'est une Européenne convaincue, engagée bénévolement depuis de nombreuses années dans le franco-allemand, ancienne présidente de l'Association des Sociétés franco-allemandes pour l'Europe (VDFG e.V.)

"Je suis née dans une région où l'échange franco-allemand est une évidence, depuis longtemps je vis et travaille dans des régions où ce n'est pas du tout le cas. Je voudrais enthousiasmer les gens dans toute l'Allemagne - en particulier dans des régions éloignées de la France - pour l'échange avec la France en tant que partie de la connectivité européenne, les soutenir dans l'échange et les informer sur les excellentes possibilités de financement depuis le Traité d'Aix-la-Chapelle. La région de Mecklembourg-Poméranie me tient particulièrement à cœur."

marie.jpg

Dr. Marie-Therese Mäder

Marie-Therese Mäder est secrétaire générale du Frankreich-Zentrum de l’Université de Fribourg. Elle soutient la direction dans le développement stratégique des partenariats français et s’occupe de créer et faire vivre les coopérations nationales et internationales. Originaire de Halle (Saale), elle est ancrée dans le franco-allemand depuis sa scolarité au Lycée Français de Berlin, où elle a passé à la fois l’Abitur et le baccalauréat. Dans le cadre de ses études d’ethnologie, de littératures française et allemande à l’université Martin Luther de Halle-Wittenberg elle a travaillé comme rédactrice pour la chaîne culturelle franco-allemande ARTE à Strasbourg et comme médiatrice culturelle au Goethe-Institut de Lille. En 2017 elle a soutenu sa thèse sur les Idéologues français et la formation de la raison des élites françaises à la fin du 18e siècle. Pour ses recherches elle a séjourné à la Bibliothèque nationale de France (Paris), aux Archives nationales (Paris) et à l’Institut français de l’éducation (Lyon), financées notamment par l’Office franco-allemand pour la jeunesse. Parallèlement à son doctorat, elle était enseignante-chercheuse au département de la romanistique à Halle (Saale) et a coordonné le double cursus IKEAS-LEA entre les universités de Halle et de Nanterre, initié par Dorothee Röseberg. Avant de rejoindre le Frankreich-Zentrum elle a travaillé comme postdoc dans un projet financé par la Deutsche Forschungsgemeinschaft portant sur la circulation transatlantique des Lumières dans les Caraïbes françaises à l’Université de Brême. En 2021, l’Association allemande des romanistes lui a accordé une bourse de voyage pour son projet de recherche sur les approches écocritiques dans les littératures et cultures franco-caribéennes. Depuis 2019, elle est éditrice de la revue franco-allemande Symposium Culture@Kultur et s’engage avec une équipe d’historiens et d’historiens de l'art dans un projet de recherche sur les prisonniers français de la Première Guerre mondiale en Saxe-Anhalt.

 

Henning FAUSER.jpg

Dr. Henning Fauser 

Henning Fauser, Docteur en philosophie, a étudié l'anglais et la romanistique à l'Université Martin Luther de Halle-Wittenberg et à l'Université de Caen Basse-Normandie, ainsi que la romanistique et l'histoire à l'Université Albert-Ludwig de Fribourg et à l'École normale supérieure de Lyon. Il a obtenu son doctorat sur les représentations de l'Allemagne par d'anciens détenus des camps de concentration en France à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l'Université Martin Luther de Halle-Wittenberg. Henning Fauser enseigne en tant que Maître de conférences à l'Université de Nantes et mène des recherches sur les représentations de l'Allemagne et des Allemands en France, sur l'histoire et les représentations des relations franco-allemandes ainsi que sur les discours médiatiques et politiques sur le passé.

 

Ksenyia.jpg

Kseniya Hutseva 

 

Kseniya Hutseva est notre plus jeune co-fondatrice. D’origine Biélorusse, en France depuis bientôt 10 ans, elle est diplômée d’une double licence Information-Communication et études germaniques et prépare actuellement son Master de gestion de projets Franco-Allemands. Elle a participé à plusieurs rencontres franco-allemandes de l’OFAJ et a aidé à l’écriture du scénario et au tournage du film Frankreich und die DDR – Zivilgesellschaft und Kulturtransfer. A côté de ses études, elle travaille en tant qu’interprète du français et de l’allemand sur des foires internationales.

autres membres fondateurs:

 

Gabrielle Robein (Université de Potsdam)

Gerolf Mosemann (GoEurope Berlin)

Anne-Marie Pailhès (Université Paris-Nanterre)

Ulrike Röseberg

JoDD von Schaffstein

autres membres:

 

Sandra Schmidt (OFAJ)

Dr. Saskia Hellmund (auteure)

Dr. Maike Hansen (KAS)

Comité de Jumelage Bad Tabarz/ Hartmut Reske

Bénédicte Terrisse (Université Nantes)

Franck Schmidt (Ecole des hautes études en sciences sociales in Paris)

Marina Strahler

L’Association de préservation et de soutien du musée de la RDA (Tonnerre)

Ruth Lambertz-Pollan (Université Nantes)

Marie-Odile Eck

Arianna Graf-Letz (Universität Potsdam)

Ina Thraen

Andrea Hennings (Primo-Levi-Gymnasium à Berlin Weißensee)

Anne-Christine Potocka

bottom of page